Artistes et courants artistiques

Composition géométrique

picsart_06-29-03-53-22.jpg

A l’heure où la méthode Heuristique prend une place de plus en plus grande en pédagogie, quoi de mieux que de découvrir les mathématiques comme sujet de l’art et non seulement comme un outil.

La géométrie a souvent été présente dans l’histoire de l’art notamment au début de l’art moderne. Les formes géométriques simples ont été mises en exergue dans les courants artistiques du Suprématisme et du Constructivisme. Ainsi cette séance permettra des références à de nombreux artistes tels que Malevitch puis Klee, Delaunay, Kandinsky, Mondrian, Auguste Herbin, Gilles Drouin…

Voici une séance qui permet d’aborder les notions de figures planes simples en géométrie (carré, cercle, triangle…) et le travail de composition plastique.

J’ai donné aux élèves une fiche avec les figures dessinées (mes CP étant encore trop petits pour suivre des programmes de construction de figures…;-)). Ils devaient au préalable reconnaitre les figures imprimées. Puis ils les ont colorées en choisissant le medium: peinture, pastels à l’huile, encre, feutres, collage…

Vous pouvez l’imprimer ici.

document_2.jpg

Une fois le passage à la couleur terminé, les élèves découpent leurs formes. Ils doivent ensuite rechercher une composition plastique correspondant à ce qu’ils veulent raconter. Ils occupent donc l’espace comme ils le souhaitent, ils peuvent aussi superposer les formes. Quand toutes les créations sont terminées, on peut envisager une séance de langage oral où chaque élève viendrait présenter son travail aux autres, en racontant la petite histoire liée à sa composition plastique.

Publicités

Langage et Arts Plastiques: mon petit dico d’art…

IMG_20180918_154846

Domaine 1 du socle commun de compétences: Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps
« Tous les enseignements concourent à développer les capacités à s’exprimer et à communiquer. L’initiation à différentes formes de langages favorise les interactions sociales : en français, pour comprendre et produire des messages oraux ; en arts plastiques et en éducation musicale, pour réaliser une production, la présenter, s’exprimer sur sa propre production, celle de ses pairs, sur l’art, comparer quelques œuvres d’arts plastiques ou musicales, exprimer ses émotions ; en éducation physique et sportive, notamment dans le cadre du développement des activités à visée artistique et esthétique, pour s’exprimer et communiquer, en reproduisant ou en créant des actions, en les proposant à voir, en donnant son avis. »

On entend beaucoup parler de l’importance du travail sur le langage oral à l’école. Alors quoi de mieux que de prendre les œuvres d’arts comme supports. Cependant l’exercice n’est pas forcément aisé, aussi bien pour l’enseignant que pour l’enfant car le vocabulaire est souvent assez spécifique. Pour vous aider dans cette tâche, voici un petit dictionnaire d’art plastique que j’ai créé à destination des enfants mais qui peut aussi servir aux adultes!

Document 2_2

Pour des recherches un peu plus pointues, voici des liens vers des sites internets qui vous proposent une recherche alphabétique du lexique en arts plastiques:

Par ailleurs, afin de rendre l’élève curieux de la diversité de l’art, en lui permettant d’explorer, d’observer, de dire ses émotions, de s’ouvrir à la polysémie de l’œuvre et se saisir d’un langage spécifique, voici une grille qui vous aidera  à préparer vos séances d’histoire de l’art.

Document 2_3

Ce travail de langage sur les œuvres d’art peut notamment être ritualisé. J’ai beaucoup aimé le travail présenté par 2maitresses qui permet de rendre ludique l’observation en arts. J’utilise aussi le jeu Observ’art que propose le blog « Après la classe » et L’œuvre d’art du jour proposé par Monécole.

Enfin, je vous conseille la lecture du livre de Françoise Barbe-Gall intitulé Comment parler d’art aux enfants, aux éditions Le baron perché (il y a 2 tomes) qui vous propose des fiches d’œuvres d’art à analyser à l’oral.

Revisiter La Grande Odalisque

PicsArt_06-14-05.20.01

Depuis un moment, j’avais envie de présenter une œuvre plus ancienne à mes élèves que celles du 20ème siècle. Donc nous voilà partis vers le néo-classicisme du 19ème siècle, du peintre Jean-Auguste Dominique Ingres.

Résultat de recherche d'images pour "ingres + la grande odalisque"Résultat de recherche d'images pour "ingres + la grande odalisque"

Pour en savoir un peu plus sur cette œuvre, intitulée La Grande Odalisque, je vous conseille le site de France TV Education.

J’ai ensuite présenté la version de l’artiste français, Martial Raysse, à mes élèves, peinte en 1964 et intitulée Made In Japan. Cette version utilise la photographie marouflée sur toile et est une belle représentation du détournement d’images dont j’avais déjà parlé ici.

Résultat de recherche d'images pour "martial raysse"

Mes élèves se sont empressés de me dire que ça leur faisait penser à Andy Warhol (quelle culture plastique ils ont ces petits ;-)! Donc nous sommes partis du même principe que Martial Raysse; à savoir une photographie du visage de la grande odalisque, où seuls les contours apparaissent.

Document 3_2Modèle à imprimer

Les élèves avaient le choix entre 3 techniques pour passer leur photo à la couleur: feutres fins, pastels à l’huile, peinture au pinceau fin.

Bien préciser aux élèves qu’il faut utiliser 5 couleurs différentes pour les aplats et 2 autres couleurs (qui peuvent être les mêmes) pour les yeux et la bouche.

Pour des CP, je trouve qu’ils se sont très bien débrouillés!

Donc voici notre œuvre néo- classique détournée en Pop Art! Et pour la fiche artiste sur Ingres, je vous conseille le blog de Caracolus.

PicsArt_06-14-05.21.21

Le Musée en Herbe à domicile

PicsArt_02-15-04.28.19

Cela fait plusieurs années que l’on fait appel au Musée en Herbe dans notre école.

Ce musée d’art pour les enfants a eu la bonne idée il y a quelques années de proposer des interventions dans les classes, se situant à Paris ou en banlieue parisienne. Vous pouvez opter pour une animation en histoire de l’art et/ou un atelier en liaison avec un artiste.

Pour plus d’infos, c’est ici.

Il y a quelques années, j’avais pris une intervention sur Henri Matisse et cette année, j’ai choisi Pablo Picasso.

L’intervention a duré la matinée, en commençant tout d’abord par la partie histoire de l’art puis en finissant par l’atelier.

Animation sur Picasso :

L’intervenante présente l’artiste à travers des copies de différents tableaux. Elle raconte une histoire et entremêle des petits jeux :

Autoportrait, 1901 : retrouver le regard de Picasso

Les baigneuses, 1918: jeu des 7 différences

Paul en Arlequin, 1924: retrouver la bonne reproduction

Portrait de Nusch Eluard, 1937: jeu des silhouettes

L’atelier plastique sur Picasso :

J’ai choisi de travailler sur l’œuvre intitulée Femme à la fleur. Dans un premier temps, les enfants font un portrait à la pastel grasse, puis tamponnent la feuille à l’encre et finissent par une fleur en collage.

Bilan de cette matinée avec le musée en herbe:

Points positifs : l’idée du musée qui se déplace dans les écoles, c’est quand même super chouette. L’intervention en histoire de l’art est de qualité car les médiatrices sont vraiment spécialistes dans ce domaine et l’idée des petits jeux apporte vraiment un plus.

Points négatifs : la partie histoire de l’art est beaucoup trop longue pour des CP (1h15 de présentation magistrale du peintre). Le matériel et les supports pour l’activité plastique sont toujours les mêmes (encre et pastels grasses) donc techniquement c’est un peu lassant.

Bref, je recommande le Musée en herbe à domicile surtout pour les cycles 3 et plus pour les enseignants qui ne sont pas très à l’aise en arts plastiques car vous avez une séance clé en main de très bonne qualité !

Prix: 240 euros la 1/2 journée.

Écrire un livre en arts plastiques -suite-

L’année dernière, ma classe de CP avait écrit un livre en arts plastiques…Souvenez-vous, c’est par ici!

Document_2

Pour aller jusqu’au bout de notre projet , nous avons décidé d’éditer le livre. Grâce au travail de Mon Livre Calamagui, voici le résultat :

http://calamagui.fr/le-bonhomme-qui-changeait-d-habits/27/

J’en profite pour vous conseiller le travail de Mon Livre Calamagui si vous avez un projet d’édition de livre pour vos enfants ou votre classe. Sa mise en page m’a vraiment séduite et ça fait un très beau souvenir pour les enfants!

 

La rentrée: décorer sa classe

Pour présenter ses élèves et décorer la classe et les couloirs, voici 2 activités que je fais chaque année:

IMG_20171127_085752

  • le blason/fanion pour se présenter que vous pouvez retrouver sur le blog de Kalolanéa. Chaque élève vient expliquer son travail aux autres puis je les accroche sur le fil de la classe avec les pinces à linge pour décorer.

Image associée

Ensuite, pour remplir rapidement les murs vides de la classe en début d’année, voici 3 activités :

  • La colombe de la paix qui est une séance collective et peut être reliée à l’élaboration des règles de vie de la classe (projet coopératif).

PicsArt_01-18-08.34.27

  • Une séance sur les quadrillages qui permet d’aborder la notion de couleurs chaudes et froides dès le début de l’année ainsi que le repérage sur quadrillage.

IMG_20171127_085556

Dans le prochain article, je vous proposerai d’autres activités à mettre en place pour la rentrée des classes.

La rentrée: présenter sa classe

Qui dit vacances, dit rentrée, alors on se prépare!

En début d’année, j’aime bien que les enfants se présentent aux autres élèves de la classe mais aussi aux autres élèves et enseignants de l’école. J’aime bien aussi l’idée qu’ils appartiennent à un groupe classe, c’est à dire à une entité soudée et où l’engagement et le projet collectif prennent tout leur sens.

Donc voici plusieurs activités qui aident à la coopération dès le début d’année:

  • Le trombinoscope

Vous pouvez créer le trombinoscope de la classe, en vous inspirant de Keith Haring ici, ou de David Teniers ici.

Pendant plusieurs années, j’ai aussi fait le trombinoscope à la manière de Benjamin Saulnier Blache. Vous pouvez retrouver la séance sur le blog d’Arts visuels école.

IMAG1041re

  • Le puzzle de la classe

puzzle trombi

J’affiche souvent le puzzle de la classe sur la porte vitrée de ma classe, les autres élèves le découvrent durant la récréation!

Vous pouvez retrouver le modèle du puzzle sur le blog de Dix mois.

*********

Enfin, je prends toujours des photos souvenirs du premier jour de classe (avec les visages, bien évidemment ;-), ça peut servir pour les cadeaux des fêtes de parents!

Dans le prochain article, je vous présenterai quelques activités rapides et sympas pour décorer sa classe en début d’année.

Portraits détournés

PicsArt_05-11-11.47.36

Pour faire suite à mes articles sur le détournement d’images, ici et , voici un nouvel exercice dans la même veine.

Nous sommes partis du fameux tableau de David Teniers, intitulé « La galerie de l’archiduc Léopold Guillaume à Bruxelles » peint en 1651.

e8fbb7c209abfa231b2c74046f040fe8

Pour la petite histoire sur cette œuvre, David Teniers s’est peint lui-même en train de présenter de nouvelles acquisitions à l’archiduc, lors de la visite de celui-ci à la galerie. Les tableaux collectionnés par l’archiduc sont reproduits fidèlement, même si Teniers prend parfois quelques libertés avec les formats. On peut ainsi reconnaître chacun des tableaux. L’essentiel de ceux-ci sont des toiles de maitres italiens du XVIe siècle avec une nette prépondérance des peintres vénitiens (Tintoret, Titien, Bassano, Véronèse).

Pour travailler sur cette œuvre avec les élèves, j’ai repris le tableau et y ai inséré des vides à compléter.

La galerie de tableaux de l_archiduc Leopold Guillaume à Bruxelles retouchée

Puis avec l’application Posterazor, j’ai créé un puzzle afin d’agrandir l’image. Vous pouvez l’imprimer ici.

Les enfants ont dessiné leurs autoportraits sur du papier kraft et nous avons collé le tout dans les cases vides. Cette année, je n’avais pas beaucoup d’élèves donc chacun avait un cadre, mais on peut aussi faire dessiner les enfants en duo ou trio sur le même cadre (où chacun dessine le portrait de l’autre).

Cette activité est parfaite pour le début de l’année afin de concevoir le trombinoscope de la classe. Elle peut aussi être faite dans le cadre d’une séquence sur le portrait/autoportrait.

Cadeaux de fin d’année

IMG_20180607_150015

La fin de l’année est là…Et j’ai pour habitude d’offrir un livre à tous mes petits CP, pour les féliciter d’avoir appris à lire et pour qu’ils gardent un souvenir de cette année riche en découvertes!

D’ailleurs je vous conseille celui que j’ai choisi cette année sur des jeux d’illusion d’optique (puisque nous avons travaillé sur l’op art à plusieurs reprises). Ce livre est vraiment très bien et à un prix défiant toutes concurrences!

Résultat de recherche d'images pour Je n’en crois pas mes yeux de Judith Pincemin, aux éditions Lire c’est Partir, 0,80€ le livre.

Pour compléter ce cadeau, les enfants ont créé un marque-page! Ils ont réinvesti leurs connaissances sur le portrait/autoportrait et sur les graphismes (répertoire Miro et répertoire de graphisme).
Première étape: le fond.

C’est tout simple, nous avons utilisé la technique du papier crépon délavé. On mouille sa feuille canson, on y pose du crépon (différentes couleurs donnent de jolies nuances) et en mouille à nouveau à l’éponge. On attend que ça sèche, on enlève le crépon et le fond est prêt!

papier crépon mouillé

empreintes du crépon sur le papier

Deuxième étape: les dessins.

Après avoir découpé les fonds en petites bandes de 18cm sur 5 cm, les enfants ont choisi un graphisme de leur choix pour faire le cadre du marque-page au stylo noir. Puis ils ont dessiné le personnage de leur choix (eux-mêmes, papa, maman, la maitresse, un ami…) au milieu au feutre noir fin. Certains élèves avaient d’abord dessiné au crayon à papier avant de repasser au noir.

Ensuite, ils ont collé leurs bandes sur du papier noir, puis j’ai tout plastifié. Un petit trou, un joli ruban et le tour est joué!!!

IMG_20180608_095657

Art et football

IMG_20180604_164905

Cette année, j’ai la grande chance 😉 d’avoir beaucoup d’élèves qui sont absolument fans de foot! Alors en ces temps de coupe du monde, quoi de mieux qu’une petite activité artistique ayant comme support un ballon de football!

Je suis repartie des œuvres de Sol LeWitt dont j’ai déjà parlé ici. Vous trouverez la fiche artiste sur le blog de Saperlipopette.

Les élèves avaient le choix de compléter leurs dessins aux pastels à l’huile ou au feutre.

Cette séance a beaucoup plu à mes petits élèves donc je leur ai proposé de réinvestir quelques-uns des artistes que l’on avait abordés durant l’année et d’illustrer leur ballon en référence à…

Pour mettre en place cette activité en cycle 1 et 2 (je laisserai les cycles 3 dessiner leurs graphismes seuls), voici les modèles à imprimer:

Tous ces ballons (que j’ai plastifié par deux) décorent maintenant la classe afin d’accueillir dignement le début de la coupe du monde dans quelques jours!

Pour compléter cette séance, je me suis servie des fiches proposées sur le blog Le livre du Sapienta qui a fait un énorme travail sur la coupe du monde 2018 !