Livres

Cadeaux de fin d’année

IMG_20180607_150015

La fin de l’année est là…Et j’ai pour habitude d’offrir un livre à tous mes petits CP, pour les féliciter d’avoir appris à lire et pour qu’ils gardent un souvenir de cette année riche en découvertes!

D’ailleurs je vous conseille celui que j’ai choisi cette année sur des jeux d’illusion d’optique (puisque nous avons travaillé sur l’op art à plusieurs reprises). Ce livre est vraiment très bien et à un prix défiant toutes concurrences!

Résultat de recherche d'images pour Je n’en crois pas mes yeux de Judith Pincemin, aux éditions Lire c’est Partir, 0,80€ le livre.

Pour compléter ce cadeau, les enfants ont créé un marque-page! Ils ont réinvesti leurs connaissances sur le portrait/autoportrait et sur les graphismes (répertoire Miro et répertoire de graphisme).
Première étape: le fond.

C’est tout simple, nous avons utilisé la technique du papier crépon délavé. On mouille sa feuille canson, on y pose du crépon (différentes couleurs donnent de jolies nuances) et en mouille à nouveau à l’éponge. On attend que ça sèche, on enlève le crépon et le fond est prêt!

papier crépon mouillé

empreintes du crépon sur le papier

Deuxième étape: les dessins.

Après avoir découpé les fonds en petites bandes de 18cm sur 5 cm, les enfants ont choisi un graphisme de leur choix pour faire le cadre du marque-page au stylo noir. Puis ils ont dessiné le personnage de leur choix (eux-mêmes, papa, maman, la maitresse, un ami…) au milieu au feutre noir fin. Certains élèves avaient d’abord dessiné au crayon à papier avant de repasser au noir.

Ensuite, ils ont collé leurs bandes sur du papier noir, puis j’ai tout plastifié. Un petit trou, un joli ruban et le tour est joué!!!

IMG_20180608_095657

Publicités

Écrire un livre en arts plastiques

Document_2

Suite à notre travail, Rencontres autour de Keith Haring, nous nous sommes retrouvés avec pleins de bonhommes de toutes les couleurs. Nous en avons accroché certains dans la classe et puis nous avons eu l’idée de créer un livre autour de ces figurines et de tout ce qu’on avait appris sur les peintres. Du coup, nous voici en train de réaliser un conte en randonnée, un peu sur le modèle de Musette Souricette.

Nous avons commencé le début du livre en dictée à l’adulte puis les élèves se sont répartis en 8 groupes pour travailler chacun sur un artiste. Ils avaient juste à présenter le tableau étudié en une phrase. Puis, nous avons écrit la fin de l’histoire en classe entière, à nouveau en dictée à l’adulte. Le texte est assez long mais comme c’est un conte en randonnée, la structure y est répétitive et du coup la production écrite n’a pas été trop lourde pour mes CP.

Pour les illustrations, nous avons choisi nos plus beaux bonhommes et ajouté l’œuvre correspondante, ainsi qu’un portrait de l’artiste! Le tout présenté avec des cadres, comme dans un musée…

Ce travail nous a pris plusieurs semaines mais tout le monde est très content du résultat. Il ne nous reste plus qu’à le faire imprimer et relier afin que chaque élève reparte avec son exemplaire.Document_3

IMG_20180415_195835

Document_5

Document_6

Document_7

IMG_20180415_195849

Document_9

Document_10

Document_11

Pour voir le texte d’un peu plus près et connaitre les références des tableaux utilisés, c’est par ici.

Détournement culturel

Coup de cœur du moment!

Sophie Pujas a décidé de regrouper un grand nombre de détournements d’images pour notre plus grand bonheur.

Entre pastiche, photomontage, appropriation et collage, vous y trouverez forcément votre bonheur, pour vous ou pour offrir!

J’adore l’anachronisme et le mélange des cultures que l’on peut trouver dans le détournement d’images. J’aime voir l’œuvre d’art devenir un nouveau support de création propice à raconter une nouvelle histoire.

Ce livre est aussi une mine d’or pour les professeurs en manque d’inspiration plastique car il permet de trouver des idées de détournement d’images pour l’école.

Allez quelques exemples de mes images préférées:

img_20180316_0825575061892931920849636.jpg

Barry Kite, Art Theft, 2013

img_20180316_1203433621307532408918804.jpg

Clémentine Mélois, Ontologie Phénoménologique et PTT, 2016

img_20180316_1204065673155196181274338.jpg

Greg Léon Guillemin, Super Mario, 2012

img_20180316_1205024712730992607395593.jpg

Combo Culture Kidnapper, Doctors, 2012

img_20180316_1204248545059006606450453.jpg

Combo Culture Kidnapper, Tintin et le capitaine Haddock, 2016

Sophie Pujas, Pirates! L’art du détournement culturel, 2017. Editions Tana.

 

Pour une première approche de l’abstraction…

Résultat de recherche d'images pour "dessine moi un petit prince"

L’école des Loisirs présente ce mois-ci un livre intitulé Dessine-moi un petit prince de Michel Van Zeveren.

« Dans la classe de Petit Mouton, il y a un mouton qui dessine trop bien. «S’il te plaît, dessine-moi un petit prince», lui demande Petit Mouton. Lui, il ne sait pas dessiner. Ni un cheval, ni un caillou, rien. Tout ce qu’il voit, c’est un gros zéro. Alors, il commence à le dessiner et aussi d’autres trucs qu’il voit dans sa tête. Et ça, c’est plus fort que fort ! »

J’ai eu un coup de cœur pour cet album car il permet notamment d’appréhender la notion d’abstraction. Mais plus encore, il peut aider les enfants à comprendre que le dessin (et l’art en général) n’est qu’une vision que l’on a de la réalité et qu’elle est propre à chacun. Alors vive la créativité et à vos crayons!

Évidemment, l’école des max vous propose une exploitation pédagogique de cet album!

Gribouillages vite-fait

Ce livre est une mine d’or pour trouver des petits coloriages sympas et vite fait.

Il y a aussi plusieurs pages de dessins/gribouillages pour travailler la motricité fine.

Bref à avoir dans son cartable de maitresse ou son armoire (car il fait 200 pages…)

Mes élèves ont adoré les petits robots donc on les a plastifiés (histoire de conserver l’intensité de la couleur) et hop, ça décore la classe.