fête des mères/pères/parents/enfants

Écrire un livre en arts plastiques -suite-

L’année dernière, ma classe de CP avait écrit un livre en arts plastiques…Souvenez-vous, c’est par ici!

Document_2

Pour aller jusqu’au bout de notre projet , nous avons décidé d’éditer le livre. Grâce au travail de Mon Livre Calamagui, voici le résultat :

http://calamagui.fr/le-bonhomme-qui-changeait-d-habits/27/

J’en profite pour vous conseiller le travail de Mon Livre Calamagui si vous avez un projet d’édition de livre pour vos enfants ou votre classe. Sa mise en page m’a vraiment séduite et ça fait un très beau souvenir pour les enfants!

 

Publicités

Cadeaux de fin d’année

IMG_20180607_150015

La fin de l’année est là…Et j’ai pour habitude d’offrir un livre à tous mes petits CP, pour les féliciter d’avoir appris à lire et pour qu’ils gardent un souvenir de cette année riche en découvertes!

D’ailleurs je vous conseille celui que j’ai choisi cette année sur des jeux d’illusion d’optique (puisque nous avons travaillé sur l’op art à plusieurs reprises). Ce livre est vraiment très bien et à un prix défiant toutes concurrences!

Résultat de recherche d'images pour Je n’en crois pas mes yeux de Judith Pincemin, aux éditions Lire c’est Partir, 0,80€ le livre.

Pour compléter ce cadeau, les enfants ont créé un marque-page! Ils ont réinvesti leurs connaissances sur le portrait/autoportrait et sur les graphismes (répertoire Miro et répertoire de graphisme).
Première étape: le fond.

C’est tout simple, nous avons utilisé la technique du papier crépon délavé. On mouille sa feuille canson, on y pose du crépon (différentes couleurs donnent de jolies nuances) et en mouille à nouveau à l’éponge. On attend que ça sèche, on enlève le crépon et le fond est prêt!

papier crépon mouillé

empreintes du crépon sur le papier

Deuxième étape: les dessins.

Après avoir découpé les fonds en petites bandes de 18cm sur 5 cm, les enfants ont choisi un graphisme de leur choix pour faire le cadre du marque-page au stylo noir. Puis ils ont dessiné le personnage de leur choix (eux-mêmes, papa, maman, la maitresse, un ami…) au milieu au feutre noir fin. Certains élèves avaient d’abord dessiné au crayon à papier avant de repasser au noir.

Ensuite, ils ont collé leurs bandes sur du papier noir, puis j’ai tout plastifié. Un petit trou, un joli ruban et le tour est joué!!!

IMG_20180608_095657

Portraits en set de table

PicsArt_05-18-06.09.13

Nous continuons notre travail sur le portrait en référence à Isabelle Kessedjian, mais cette fois-ci, nous allons le transformer en set de table. Ça fera un chouette cadeau de fin d’année pour mes petits élèves!

IMG_20180518_151841

J’ai choisi de faire travailler les élèves en 2 ateliers (un pour créer les fonds et l’autre pour dessiner son personnage) mais on peut choisir de faire 2 séances distinctes où tous les enfants travailleront sur le même support.

Pour faire les fonds:

  • les enfants ont collé du papier journal sur une feuille épaisse A3
  • on créé un monotype (voir fonctionnement ici) avec de la peinture jaune et du papier bulle, pour l’impression.

IMG_20180509_120251

IMG_20180509_120347

IMG_20180509_120456

IMG_20180509_120536

IMG_20180509_120551

Les élèves ont dessiné leurs personnages en suivant la même technique que dans la séance précédente (crayon à papier puis pastels à l’huile). Je leur ai seulement demandé d’y ajouter un élément qui correspondrait à ce qu’ils voudraient faire quand ils seront grands. Ensuite, ils ont découpé leur dessin et l’ont collé sur leur fond. Puis j’y ai écrit la petite phrase « Quand je serai grand, je serai… » Ils ont signé et bordé leurs œuvres avec du masking tape de leur choix.

IMG_20180518_151815

Il ne me restait plus qu’à plastifier le tout pour en faire un joli set de table. Attention, pour la plastifieuse, mettre au plus bas (75 microns) car sinon le pastel à l’huile risque de couler en chauffant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Fête des pères, inspiration Delaunay

picsart_04-25-066203820986855047898.jpg

« Les papas, ça aime bien l’apéro! » et comme les enfants ont toujours raison, nous voilà partis pour confectionner de beaux sous verres en s’inspirant des disques simultanés de Delaunay.

Il y a quelques années, j’avais trouvé sur la toile un coloriage inspiré du travail de Robert et Sonia Delaunay. Malheureusement, il n’existe plus donc je vous le mets directement en pdf.

J’ai pris une partie seulement de ce coloriage que j’ai photocopié sur une feuille blanche.

Document 4_2

Les modèles sont à imprimer ici.

Chaque élève a colorié son dessin aux pastels à l’huile, en respectant les couleurs chaudes ou froides. Puis ils ont passé de l’encre de couleur, au choix, jaune, orange, violet, bleu…selon le rendu que l’on souhaite (plus ou moins lumineux/foncé). Enfin, une fois sec, ils passent au pinceau brosse de la peinture dorée très diluée pour illuminer un peu leurs productions.

Nous avons collé ces dessins sur du papier épais noir puis j’ai plastifié le tout. Nos dessous de verre pour les papas sont prêts! Les élèves en ont confectionné 6 chacun, afin que maman (qui aime bien les apéros aussi 😉 puisse trinquer avec papa, et les voisins aussi…!!!

Et sinon, coté histoire de l’art, sur Robert et/ou Sonia Delaunay c’est par ici:

  • avec une vidéo de France TV éducation, plutôt pour les cycles 3
  • et la fiche artiste de Mitsouko au CP que je trouve très bien, comme l’ensemble de son article d’ailleurs!

Fête des mères, inspiration M.C.Escher

Suite à ma lecture d’un article sur Maurits Cornelis Escher trouvé ici, j’ai eu l’idée de me servir des pavages pour fabriquer un bijou pour la fête des mères. Je n’ai pas encore testé avec ma classe (même si je fais chaque année du plastique fou et que c’est toujours une réussite;-)) mais ces bijoux ont été réalisés sans problèmes par ma fille qui est en CE1.

Tout d’abord, imprimer le fichier pdf des pavages trouvé sur le site donné plus haut. J’ai réduit le format des pdf en A5 en les photocopiant (ça donne des pavages plus petits et c’est plus joli).

Ensuite, on trace les pavages sur du plastique fou (ou on peut les photocopier si votre plastique fou résiste à la photocopieuse). On colorie au crayon de couleur ou au feutre permanent.

Puis on découpe la forme qu’on désire dans le plastique. Attention, il rétrécit beaucoup donc il faut des formes assez grandes. On n’oublie pas de perforer le plastique à l’endroit où l’on voudra mettre le fil. On met au four (le temps et la température sont variables selon les marques de plastique fou).

Voici le plastique avant cuisson:

IMG_20180403_180331

Après cuisson:

IMG_20180403_181228

Enfin, on accroche un joli fil, quelques perles et le tour est joué. On peut compléter le cadeau par une carte réalisée aussi avec les pavages que l’on colorie tout simplement!

IMG_20180404_144307

IMG_20180404_144320

IMG_20180404_144414

Pour les plus grands, ce bricolage peut être complété par un pavage réalisé avec un gabarit que les enfants vont construire eux-mêmes (voir explication, toujours sur la page de Canson). Ceci est un très bon exercice de repérage et déplacement dans l’espace.

Ma collègue s’est lancée dans cette production avec ses élèves de CM1/CM2 et voici ce que ça donne (bravo à eux pour leur patience et leurs magnifiques pavages!):

Pour la fiche artiste, je vous conseille celle du blog Les trouvailles de Karinette que je trouve très complète.