trombinoscope

Portraits détournés

PicsArt_05-11-11.47.36

Pour faire suite à mes articles sur le détournement d’images, ici et , voici un nouvel exercice dans la même veine.

Nous sommes partis du fameux tableau de David Teniers, intitulé « La galerie de l’archiduc Léopold Guillaume à Bruxelles » peint en 1651.

e8fbb7c209abfa231b2c74046f040fe8

Pour la petite histoire sur cette œuvre, David Teniers s’est peint lui-même en train de présenter de nouvelles acquisitions à l’archiduc, lors de la visite de celui-ci à la galerie. Les tableaux collectionnés par l’archiduc sont reproduits fidèlement, même si Teniers prend parfois quelques libertés avec les formats. On peut ainsi reconnaître chacun des tableaux. L’essentiel de ceux-ci sont des toiles de maitres italiens du XVIe siècle avec une nette prépondérance des peintres vénitiens (Tintoret, Titien, Bassano, Véronèse).

Pour travailler sur cette œuvre avec les élèves, j’ai repris le tableau et y ai inséré des vides à compléter.

La galerie de tableaux de l_archiduc Leopold Guillaume à Bruxelles retouchée

Puis avec l’application Posterazor, j’ai créé un puzzle afin d’agrandir l’image. Vous pouvez l’imprimer ici.

Les enfants ont dessiné leurs autoportraits sur du papier kraft et nous avons collé le tout dans les cases vides. Cette année, je n’avais pas beaucoup d’élèves donc chacun avait un cadre, mais on peut aussi faire dessiner les enfants en duo ou trio sur le même cadre (où chacun dessine le portrait de l’autre).

Cette activité est parfaite pour le début de l’année afin de concevoir le trombinoscope de la classe. Elle peut aussi être faite dans le cadre d’une séquence sur le portrait/autoportrait.

Trombinoscope façon Keith Haring

PicsArt_03-22-05.02.23

Pour cette production, je me suis inspirée d’un coloriage trouvé ici.

Nous avons commencé par faire le fond avec des cercles tracés aux pastels à l’huile, en partant du vert clair au centre. Puis, nous avons peint à l’encre verte (claire au centre et plus foncée autour).

Chaque enfant avait un modèle de bonhomme, quelques papiers de soie, des ciseaux et un tube de colle. Ils devaient coller des petits morceaux de toutes les couleurs afin de recouvrir entièrement le personnage. Bien leur préciser qu’il faut mettre la colle sur le bonhomme et non sur le papier de soie. Ils peuvent superposer leurs collages afin de ne plus du tout voir le blanc de la feuille. Enfin, ils découpent leur création!

IMG_20180323_115350

Je me suis chargée de décorer le loup avec des morceaux de papier de soie noir.

Voici les modèles à imprimer:

Modèle loup

Modèle enfants

Enfin, nous collons nos créations sur le fond, on ajoute quelques tracés au marqueur noir et surtout on colle nos petites photos sur chaque personnage pour transformer cette production en trombinoscope!

Cette activité est donc parfaite pour présenter la classe, notamment en début d’année! Elle peut aussi être un bon support à une séance d’EMC: connaissance de soi et des autres, se sentir membre d’une collectivité…

PicsArt_03-22-05.03.52

Côté histoire de l’art, je vous conseille deux courtes vidéos sur le travail de Keith Haring: Une minute au musée et D’art d’art (plus pour les cycles 3). Pour la fiche artiste, voici celle de Bout de Gomme.